Avertir le modérateur

02/03/2008

Loeb qui rit, Latvala qui apprend vite

 3524d93de7a451b85a407b8acb1f9701.jpg

Avec 157,32 kilomètres contre le chronomètre, cette deuxième étape était la plus longue

du rallye. Le double passage dans les trois longues spéciales de plus de 20 kilomètres

chacune précédait les deux superspéciales de León qui clôturaient la journée.

Pour une belle bagarre, ce fut une belle bagarre. Cette seconde journée mexicaine a démontré que notre Seb national était toujours un extraordinaire combattant, mais que désormais, la Finlande peut s'enorgueillir d'une nouvelle star montante, le tout jeune Jari-Matti Latvala. Comme Gronholm l'an dernier, le pilote de la Ford semble être le seul à pouvoir suivre le rythme imposé par l'Alsacien.

Jari-Matti ouvrait pourtant la route ce qui est toujours pénalisant sur les spéciales très poussiéreuses du rallye du Mexique. Il n'aura fallu en fait qu'un bris de pipe de liaison turbo/échangeur pour faire abdiquer la nouvelle coqueluche scandinave.

Derrière, la hiérarchie semble se redessiner avec le retour en forme de la Subaru d'Atkinson. Le Néo Zélandais a pris la mesure de son équipier Peter Solberg qui ne semble plus être totalement ce qu'il était. Encore une fois le sympathique Peter a dû abdiquer.

Et puis, cocorico, un nouveau Français arrive en championnat du monde. Même avec une micro voiture, la C2, même R n'est quand même pas une WRC, le pilote savoyard pointe à la neuvième place avec un objectif évident : terminer et démontrer qu'il peut désormais jouer dans la cour des grands.

Il reste trois spéciales. Loeb tient à réaliser le doublé. Reste à contrôler Atkinson.

Ils ont dit

Sébastien Loeb :« Au volant d'une voiture avec laquelle mon feeling s'est amélioré depuis hier, nous avons essayé decontinuer à creuser l'écart, Il était important de prendrede l'avance afin de pouvoir affronter le balayage qui nous attend demain, de manière moins difficile. Nous avons à présent un peu plus d'une minute de marge. Je reste cependant prudent, la victoire est loin d'être acquise. »

 

Olivier Quesnel, directeur de Citroën Sports.

« Le déroulement des évènements aujourd'hui ne peut que me satisfaire. Comme nous l'espérions hier, Seb et Daniel étaient en bonne position

pour essayer d'aller chercher la première place. Ils ont su mettre à profit le travail

effectué sur leur voiture par l'équipe Citroën Sport pour gagner leur duel et se ménager

une marge raisonnable. Ce n'est pourtant pas encore gagné. L'étape de demain peut

réserver des surprises. La prestation de Dani et Marc est de bon augure pour la suite de

la saison. A plusieurs reprises, ils se sont hissés au niveau de leurs équipiers. Sans la

pièce cassée après un choc dans l'ES1, les obligeant à se retirer, ils seraient sans doute

en mesure de se battre pour le podium. Ce n'est que partie remise… »

 

1. S. Loeb/D. Elena (Citroën C4) 3 h 08 min 39,8 s

2. C. Atkinson/S. Prevot (Subaru Impreza) + 1 min 01,4 s

3. JM. Latvala/M. Anttila (Ford Focus) + 2 min 06,4 s

4. H. Solberg/C. Menkerud (Ford Focus) + 3 min 51,6 s

5. M. Hirvonen/J. Lehtinen (Ford Focus) + 4 min 07,5 s

6. M. Wilson/M. Scott (Ford Focus) + 6 min 10,6 s

7. F. Villagra/J. Pérez-Companc (Ford Focus) + 18 min 14,3 s

8. R. Triviño/C. Salom (Peugeot 206) + 19 min 31,1 s

9. S. Ogier/J. Ingrassia (Citroën C2) + 22 min 30,8 s

10. J. Mölder/F. Miclotte (Suzuki Swift) + 24 min 02,9 s

../..

17. D. Sordo/M. Martí (Citroën C4) + 34 min 45 s

Commentaires

Sympa ce blog, je reviendrais!
Pour revenir à la course c'est vrai que latvala m'a impressionné sur les deux premières étapes. Je suis impatient de voir comment il va gérer la pression et la suite de la saison.
Beau rallye de atkinson pour l'instant, espérons qu'il assure aujourd'hui. Il manque encore un peu de fiabilité (avec lui, les mécanos bossent chez subaru!). Pour loeb, croisons les doigts!

Écrit par : christophe | 02/03/2008

Rarement on aura vu un si jeune pilote de rallye atteindre aussi rapidement la maturité.
Ce qui m'impressionne le plus chez Jari-Matti, c'est son étonnante capacité à apprendre vite. Sur les spéciale mexicaines, il a su oublier qu'il ouvrait pour rester serein. Quand on a Seb au c..., c'est loin d'être évident.
Bienheureuse Finlande. Mais attention, en France on a aussi des rallymen. L'autre Seb, Ogier, démontre lui aussi qu'il est de taille.
Merci de me lire
Sportivement
JML

Écrit par : JML | 02/03/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu