Avertir le modérateur

04/03/2008

Du nouveau derrière Peugeot et Audi

5c03333e28aba49eae18b7ee56caa80f.jpg
Audi et Peugeot seront intouchables. Le gros travail d'influence des patrons des deux marques a bien fonctionné. L'ACO et c'est normal ne pouvait se permettre de trop pénaliser deux entreprises de taille mondiale ayant fait le choix de venir s'affronter sur le tarmac manceau. Les utilisateurs d'essence le savent bien, inutile de rêver, il y aura deux catégories de LMP cette année encore en LMS et aux 24 Heures. En  "catégorie" essence, les nouveaux proto fermées annoncent la couleur : les "LMP ouverts" vont souffrir.


 Mais que la bagarre sera intéressante entre les "anciens et les modernes".

 On savait bien que les protos à essence 2007 trouveraient rapidement à qui parler avec l'arrivée des nouveautés. La confirmation na pas tardé avec l'irruption sur le devant de la scène de la Lola Aston Martin lundi après midi. La voiture fermée anglaise, piloté par Stefan Mücke s'est adjugé la meilleure performance de la dernière séance. Il faut bien entendu relativiser les chronos, chaque équipe n'ayant pas forcément des programmes d'essais identiques, mais en général, on sait bien qu'en toute fin d'exercice, on passe un train de qualif, comme ça pour voir. Tout en affirmant haut et fort que les temps patati, patata, on s'en bat l'oeil, que les essais, ce n'est pas la course. N'empêche qu'il est aussi nécessaire de se jauger et qu'on met un petit coup de rein. A ce petit jeu, les Anglo Tchèques ont marqué le coup devant les deux Courage-Oreca qui semblent bénéficier d'un bel avantage sur les autres proto ouverts. La Création, très en vue tout au long du week end aura sans doute bénéficié d'un gros travail de Dunlop qui était aussi venu pour trouver ds gommes de qualif.   

La prestation des Basques d'Epsilon a été remarquée. La voiture n'avait effectué que quelques tours de roues sur un aérodrome et ses débuts au Castelet furent retardés par des problème de démarreur puis de freins. Une fois tout cela réglé, Burgueno s'est mis au travail et lundi, l'eE1 n'était plus qu'à une seconde de la meilleure des Pescarolo. Enorme progression pour la très belle Espagnole.

 Les voitures mancelles fidèles à leurs habitudes n'ont pas fait rougir la feuille des temps. Les Verts n'aiment la bagarre que lorsque s'abaisse le drapeau du départ.  C'est ce que déclarait en substance Henri Pescarolo à l'issue de ces deux jours de travail.«  Je suis parfaitement satisfait du travail accompli pendant ces deux journées d’essais. Elles furent d’ailleurs trop courtes car nous avions tellement de nouveautés à valider qu’une journée ou deux de plus n’auraient pas été de trop. Nous avons pu toutefois déterminer les configurations techniques qui seront utilisées sur des circuits aussi différents que peuvent l’être le Nürburgring, circuit très lent, ou le grand circuit des 24 Heures du Mans, circuit hyper rapide. La voiture dans son ensemble a réellement progressé. J’ai eu aussi la grande satisfaction de voir Jacques Nicolet et ses amis Richard Hein, Marc Faggionato apprivoiser leur très puissante LMP1 et prendre beaucoup de plaisir à son volant. »

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu