Avertir le modérateur

28/03/2008

Jean-Marie Balestre est mort

f40272380c83f2f6f8d84861602b0f8a.jpgJean Marie Balestre est décédé à la clinique du Val d'Or à Saint-Cloud en Région Parisienne, où il avait été transféré récemment après avoir été hospitalisé courant janvier à l'hôpital Américain de Neuilly.

Jean-Marie Balestre, né le 9 avril 1921 à Saint-Rémy-de-Provence fut Président de la Fédération Internationale du Sport Automobileet aussi de la Fédération Française de longues années durant. Il avait commencé comme journaliste en 1937 au journal  "L'auto" qui deviendra L’Equipe après la seconde guerre mondiale. avec son ami Robert Hersant. Ensemble, ils créent ensuite début 1950 , "L'Auto Journal".

Pendant la seconde guerre mondiale, certains l’accusent d’avoir été  membre des « Jeunes du Maréchal » puis dirigeant avec Robert Hersant du  « Jeune Front », une organisation d’extrême droite. Il se murmurait qu’il s’était engagé en 1942 dans la « NSKK » (Nationalsozialistische Kraftfahrkorps, ou unité nazie des forces motorisées) puis dans la Waffen SS française (17 mai 1943). Et qu’il avait participé au lancement le 18 Novembre 1942 du Journal « Jeune Force de France »  collaborant également  à la revue « Devenir ». Après la guerre, pourtant jamais inquiété, il obtiendra en 1954 la carte de déporté et sera même fait Chevalier de la Légion d’Honneur en 1979 ! Il est nommé dans l’ordre national du Mérite en 1990

Jean-Marie Balestre va  créer le groupement national du karting. Lequelle va lui servir ensuite de tremplin pour accéder des 1968 au poste de secrétaire général de la FFSA (Fédération Française de Sport Automobile), puis quatre ans plus tard il accède à la Présidence.

Il devient président de la FISA (Fédération Internationale du Sport Automobile) en 1985 . Il dirigera le sport automobile de longues années durant. Entouré d'une petite équipe soudée aux postes clés, aussi bien à la FISA (Yvon Léon, Gabriele Cadringher, Gilles Gaignault) qu'à la FFSA (Francis Murac, Roger Senaillac).

De longues, très longues années durant, il régnera en despote sur le sport automobile mondial avant d'être détroné par les Anglais Bernie Ecclestone et Max Mosley.


                                                         Jean-Michel LEROY  (avec Gilles Gaignault http://www.gentlemendrivers-mag.com)

Commentaires

La réaction des pilotes de son époque est unanime : merci.

C'est notamment le cas de Prost et Laffite sans oublier Piquet qui saluent son action en faveur de la sécurité

Écrit par : christian colinet | 30/03/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu