Avertir le modérateur

06/04/2008

Stéphane Sarrazin : « My Peugeot is fantastic »

361c77ba63598b60286ca079ebd37aee.jpeg
 Marc Gené le Catalan joue à domicile, alors, il est fort possible que pour faire vibrer les 5000 invités de Peugeot Espagne, le staff de Sochaux avait penser « mettre » le pilote essayeur de Ferrari F1 en pole. De bizarres conditions d'essais en ont décidé autrement. En fait, un drapeau rouge à quatre minutes de la fin de séance stoppa la seconde Peugeot qui attendait les dernières instants pour réaliser son temps. C'était bien trop juste pour mettre les deux Peugeot en première ligne. Alors, on ne sut pas trop pourquoi, le chrono bafouilla un peu et un petit miracle se produisit. Cinq bonnes minutes furent ajoutées et quand tout repassa au vert, le chrono affichait quasiment une dizaine de minutes pour que de la 36e place, Sarrazin revienne aux avant postes. L'Alésien sortit alors le grand jeu. De ces tours d'anthologie que seuls savent sortir les grands lorsque l'urgence se fait pressante. Par chance, dans un trafic dense, il y eut une accalmie. Le calme avant l'orage. Sur un tour, Stéphane a foutu une monstrueuse pilée à ses amis Minassian-Gené, eux sur une voiture il est vrai moins performante que la sienne. Mais aussi et surtout, il a relégué les deux Audi à une poignée de seconde. Seule la Lola Aston Matin de Charouz et Mücke a pu suivre le rythme. Pesca, Oreca, Creation, tous les autres sont loin. Peugeot a frappé fort. Très fort.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu