Avertir le modérateur

01/06/2008

Le Mans 2008, que le duel commence

920395439.jpg
 

24 Heures du Mans 2008

Premiers éléments du duel Audi-Peugeot ce dimanche

 

 

 

 

 

Les 55 concurrents qualifiés pour disputer la 76e édition des 24 Heures du Mans sont déjà à pied d'oeuvre sur le circuit du Mans. Une journées d'essais préliminaires est programmée afin que dans moins de dix jours, tout soit en place pour que commence l'une des plus grande épreuve sportive au monde.

 

Les organisateurs s'attendent à un bel engouement populaire lors de la semaine des 24 Heures 2008. Le duel tant attendu entre Audi le tenant du titre et Peugeot l'outsider ambitieux débutera sans doute dès le dimanche 1er juin avec à distance des stratégies somme-toute semblables. Les deux équipes mettront à profit cette journée pour réaliser un programme d'essai longuement concocté par les responsables techniques. Il faudra valider des réglages connus depuis l'an dernier mais qu'il faut sans cesse peaufiner, améliorer, perfectionner. La victoire est à ce prix. En fait, l'essentiel du travail se fera sur les liaisons au sol avec des réglages très particuliers au Mans. Il faut en effet aller vers des montes pneumatiques supportant deux relais. Les techniciens de Michelin, le fournisseur des deux équipes ont constaté que l'énorme puissance développée par les moteur diesel introduisaient de nouvelles contraintes. « Ce qu'il faut savoir, c'est que les gains en peformance réalisés chaque année par les constructeurs divisent par deux la longévité des pneus ! Si, en 2007, tel pneu était capable de tenir trois relais, il n'en tiendra plus qu'un et demi en 2008... car plus les voitures progressent, plus elles vont vite, plus l'aérodynamique est performant, plus on appuie sur les pneus et plus ils se dégradent. » Matthieu Bonardel, le directeur de la compétition ''4 roues '' chez le manufacturier français énonce clairement l'un des problème à résoudre cette année par les deux marques : trouver le compromis entre performances maxi permises par d'extraordinaires engins et gestion de la maintenance course. Rien ne sert d'éclater les chronos si c'est pour perdre en un seul changement de roues le temps gagné sur la piste. Rien ne sert que les pilotes prennent des risque énormes si c'est pour dégrader les pneus, consommer plus. On paie cash en général cette attitude désinvolte. Le Mans se gagne souvent sur la piste et se perd dans les stands.

La journée de dimanche servira donc à travailler pour rendre le compromis général le plus efficace.

Deux gros modules de validation sont prévus : les validations aéro et les validations suspensions. Ensuite, on cherche le meilleur accord possible avec en prime la nécessité de réaliser le meilleur compromis performance/consommation.

Il faudra également mettre en place une négociation entre le désir des pilotes des équipages. Tout le monde a déjà beaucoup travaillé en essais privés, mais Le Mans reste Le Mans. Rien ne remplace des essais sur le grand tracé. Chaque pilote y a ses demandes. Il reste à ce qu'elles soient compatibles avec celle des deux autres équipiers.

 

Une journée chargée donc pour les deux prétendants à la victoire au Mans. C'est aussi ce dimanche que se gagne ou se perd la plus grande course du monde.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1553699683.jpg

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu