Avertir le modérateur

30/11/2012

La nouvelle Sandero, chronique d'un succès annoncé

Après le raz de marée de la Sandero et du Duster, Dacia continue à bouleverser le paysage automobile français. Avec une gamme totalement revisitée et complétée, la filiale roumaine de Renault met le paquet avec en particulier la Sandero qui pourrait bien tailler des croupières à toutes ses rivales du segmentcompris la nouvelle Clio.

Dacia 2012 073.jpg

Lire la suite

28/11/2012

Ou va Renault ?

Sur les deux voitures de RBR, celles de Vettel et Weber, championnes du monde 2012 et porteuses des numéros 1 et 2 en 2013, désormais, c'est Infiniti, donc Nissan qui apparaîtra comme principal commanditaire après Red Bull. On ne dira plus Red Bull Renault mais Infiniti Red Bull ! Au delà d'une querelle de logo, c'est toute une stratégie nouvelle qui se met en place initiée par Carlos Ghosn et ses premiers lieutenants.

image002.jpg

Dans le cadre de l'Alliance franco-japonaise, il semblait que Renault avait la primauté. Ce n'est plus du tout vrai tant la volonté de Nissan d'apparaître comme rouage essentiel de la structure semble désormais patente. On sait l'attachement du big boss pour Nissan, ''sa'' marque. Celle d'ailleurs qui le paye le plus puisque s'il a deux salaires de PDG (Renault et Nissan) celui qu'il doit au Japon est bien supérieur à ce qu'il reçoit des Français. Alors forcément, on ressent beaucoup d'attachement aux productions du Soleil Levant. Après avoir consenti d'énormes efforts de recherche sur son moteur, le meilleur du plateau F1, Renault devra donc s'éffacer quelque peu derrière la volonté marketing de faire apparaître Infiniti, l'appelation Premium de Nissan. Au passage, on remarque le peu de cas fait par les responsables de Renault pour développer des haut-de-gammes performants badgés du Losange, rentables et concurrentiels dans ce secteur si prisé de la berline de luxe ou du SUV gros format. Les choix semblent clairs : à Nissan les véhicules créateurs d'une grosse plus value sur les marchés émergeants, à Renaul (ou Dacia) le volume pour des voitures bien moins exigeantes technologiquement. Ce choix semble d'ailleur se vérifier par les options travaillées par les staffs. Si Infiniti et Nissan vont marcher sur les plate-bandes de Mercedes ou Ferrari en F1, Renault s'en ira sans doute du côté du WTCC comme le suppose nos excellents confrères d'Autonwsinfos (qui nous annoncent l'arrivée imminente du Losange en WTCC). Ce championnat du monde vient de vivre la domination de Chevrolet ex Daewoo et cela a donné des idées à certains. Il est en effet logique d'aligner un modèle d'une marque populaire qui demain verra s'affronter en 2013, les Ford, les Honda encore quelques Seat et quelques BMW privées toujours fringantes et même des Lada !. Citroën a émis de fortes intentions d'y aligner un de ses modèles avec au volant une certain Sébastien Loeb. Alors effectivement pourquoi pas Renault. Ce ne sera pas avec une Fluence, modèle bien trop confidentielle hormis la Turquie mais sans doute une version vitaminée de la Megane 4.

WTCC-LA-RENAULT-DU-CHAMPIONNAT-SUPER-TC-ARGENTIN-a.jpg

 

Et puis quid du programme Alpine défendu par le directeur de Renault, Carlos Tavares ? Celui-ci a même murmuré qu'un programme ''Endurance'' était possible mais vu les efforts de communication de Nissan sur le circuit manceau depuis deux ans, il y a fort à parier qu'il lui faudra batailler ferme pour imposer ce choix. La balle n'est plus dans le camp des Français. On connaît l'attachement extraordinaire des constructeurs japonais au Mans. D'autant que le grand rival Toyota a tout pour devenir le second nippon après Mazda à l'emporter dans la Sarthe.

Dans l'Alliance, ce sont désormais les Japonais qui mènent le bal. Encore une mauvaise nouvelle pour nos couleurs en sport auto.

Publié dans F1 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

26/11/2012

Vettel, le nouveau Kaiser

Troisième titre pour Sébastien Vettel, il rejoint ainsi les figures légendaires de la Formule 1. Et le jeune Allemand a encore énormément de grain à moudre. A l'issue d'un grand prix qui restera dans les annales, le pilote Red Bull est devenu le plus jeune des triple champions du monde. Derrière, Fernando Alonso a été un parfait second tandis que notre ami à tous, l'ultra gentil Raïkkonen montera sur la troisième marche du podium lors de la cérémonie de remise des prix à Istanbul. Et puis pour l'avenir, quelques futurs grands ont montré de belles aptitudes à espérer.

Lire la suite

Publié dans F1 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu