Avertir le modérateur

24/12/2012

La Qoros GQ3, bientôt l'épouvantail chinois pour les européennes

Régulièrement depuis une dizaine d'année, les constructeurs chinois d'automobiles tentent de partir à la conquête des marchés occidentaux. Bousculés sur leur marché intérieur, ils aimeraient rendre un peu la monnaie de leurs pièces aux Européens mais visiblement, même les plus récentes apparitions des produits de l'Empire du Milieu ont été loin de soulever l'enthousiasme des clients de la Communauté européenne. Celà pourrait changer avec la Qoros GQ3.


 

Qoros. Photo 1.jpg

C'est désormais une certitude, nous aurons bientôt la possibilité de rouler chinois en France et en Europe. Après quelques gros couacs liés essentiellement à des tests euroNCAP catastrophiques, les voitures chinoises avaient plutôt tendance à faire sourire les patrons européens. C'en est sans doute terminé. Les big boss de chez nous le savent bien, les Japonais, puis les Coréens et sans doute bientôt les Chinois, sont capables en peu de temps de comprendre pourquoi un Européen achète une voiture. Et de lui proposer un produit souvent très abouti.

Qoros_GQ3_-_interior_1.jpg

Il y a fort à parier que la Qoros GQ3 qui sera présentée à Genève en mars 2013 attirera quelques regards même si, à première vue, il serait bien étonnant qu'elle séduise par ses lignes. Les plus méchants diront qu'elle ressemble à une Laguna... 2 et les plus prudents remarqueront sa qualité apparente de fabrication, son équipement et ses trois volumes très proches d'une berline de chez nous. Pourtant quand on sait les difficultés des constructeurs européens à maintenir le trois volumes, on peut légitimement penser que la Qoros arrivera un peu tard sur un marché envahi par les monospace, les SUV et autres véhicules en pleine mutation. C'est évident, cette voiture a été tout d'abord conçue pour le marché intérieur mais la volonté affirmée d'en faire un best seller mondial est sans doute à prendre en considération tant la puissance chinoise est impressionnante lorsqu'il s'agit d'inonder les marchés extérieurs. S'étant adjoints les service d'Européens comme Gert Volker Hildebrand, promus directeur général de la marque et de quelques designers allemands basés à Munich, le constructeur chinois semble prêt à débarquer en force

Qoros 2.jpg

Dans le premier communiqué de presse de la marque en France, il est précisé que Qoros est propriété de Cherry, un des principaux constructeurs chinois et Israël Corporation, un fond d'investissement israélien.

 

Ce même communiqué insiste longuement sur la sécurité en induisant, que cette fois, on ne les y reprendra plus, les Chinois ont compris, il ne suffit pas de faire rouler une voiture, il faut aussi se préoccuper de la sécurité de ses occupants. Aspect complètement négligé par le passé. Il faut dire que les routes chinoises sont les plus dangereuses du monde. Loin devant celles de la Russie, une référence pourtant absolue pour qui, un jour à tenté de faire un bout de chemin du côté de chez Poutine.

 

Rien pour l'instant sur les motoristations, pas grand chose sur l'aspect technique du produit si ce n'est que beaucoup de commandes seront effectuées à l'aide d'un écran tactile... Pas forcément l'essentiel lorsqu'il s'agit de partir à la conquête de la chasse gardée des grands constructeurs européens.

Qoros 3.jpg

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu