Avertir le modérateur

11/05/2008

LMS à Spa : Peugeot fait la passe de trois

1957281852.jpg
 

Trois sur trois, Peugeot tient la cadence face à Audi quelques semaines avant des 24 Heures du Mans qui s'annonce grandiose. Les deux constructeurs se sont encore livré à un superbe duel sous un soleil estival dans les Ardennes belges.

 

A Spa, on a encore fini à un contre-un, comme à Monza. Ce fut un peu moins disputé mais jusqu'au bout, la Peugeot pilotée par ses habituels cornacs, Nicolas Minassian et Marc Gené renforcés par Jacques Villeneuve, a du se méfier de l'Audi piloté par la jeune garde d'Audi , Alexandre Prémat et Mike Rockenfeller. Ces deux-là mènent depuis le début de saison une sacrée vie à la marque sochalienne puisqu'ils engrangent à chaque course les points de la seconde place. Et comme les équipages Peugeot alternent eux les victoire, au final on pourrait bien voir les « minots » d'Ingolstadt tout en haut de la hiérachie du classement pilotes de cette Le Mans Serie version 2008.

Sous un ardent soleil ardennais, c'est donc la Peugeot de Minassian-Gené-Villeneuve qui l'emporte après une course pleine de sagesse. « C'est assez souvent comme ça dans les courses que l'on gagne, on a l'impression qu'il ne se passe pas grand chose » glissa, malicieux Nicolas Minassian, après coup. Le pilote marseillais avait d'emblée donné le rythme et si l'Audi de McNish-Capello s'installa dans son sillage, elle ne put vraiment suivre le rythme de la Lionne. D'autant que c'est sur un coup du sort que la voiture allemande dut rendre la main. Capello ralentit un instant pour s'expliquer avec Chiesa le pilote d'une Spyker pas très coopératif, Wurz, qui pilotait la seconde Peugeot pensa pourvoir passer entre les deux. Mal lui en prit, la Spyker envoya la 908 sur l'Audi. La française abdiqua définitivement, châssis détruit, tandis que l'Audi dut subir une petite cure de jouvence dans ses stands.

La bonne nouvelle est venue de la touchante troisième place de la Courage-Oreca de Panis-Lapierre, un podium qui ira sans doute droit au coeur de Stéphane Ortelli qui chez lui à Monaco se remet doucement de sa cabriole effayante de Monza.. « Nous somme vraiment heureux, pour Stréphane c'est un signal fort. » pouvait glisser, heureux Hugues de Chaunac qui retrouavait un sourire un peu perdu depuisla course en Italie

 

Le classement

1.Peugot 908 HDI (Minassian-Gené-Villeneuve); 2. Audi R10 TDI (Prémat-Roceknfeller) à 30''37; 3. Courage-Oreca (Panis-Lapierre) à à 3 tours; 4. Audi R10 TDI (Capello-McNish) à 4 tours; 5. Pescarolo (Boullion-Collard) à 4 tours; 6. Porsche Syder (Verstappen-Van Merkstein) (1er LMP2) à 5 tours; 7. Porsche Spyder (Lammers-Theys- Lienhard) à 5 tours; 8.. Porsche (Nielsen-Elgaard) à 11 tours; 9. Creation (Hall-Kerr) à 12 tours; 10. Pescarolo (Lahaye-Ragues) à 12 tours... 14. Corvette C6R (Alphand-Moreau-Goueslard) à 13 tours; 19. Ferrari F430 GT (Bell-Bruni) à 17 tours.

21/04/2008

Fernando Rees avec Barazi Epsilon à Monza

1779c9970bba40d85459941a101cda19.jpg

Le jeune espoir brésilien Fernando Rees pilotera la Zytek du team Barazi Epsilon lors de la manche de Monza de la "Le Mans Serie". Grièvement blessé en 2006 à Monza lors d'une séance d'essais et revenu l'an dernier en compétition au volant de l'Aston Martin de Larbre, Fernando a participé la semaine dernière à une séance d'essais nocturne à Magny-Cours et a réalisé des temps proches de ceux de Michael Vergers, la référence de l'équipe.

20/04/2008

24 Heures moto 2008 : Suzuki seul trop tôt

 

Il n'aura pas fallu longtemps pour que les deux Suzuki officielles se retrouvent seules aux commandes. Ensuite, Dominique Méliand et ses hommes ont dû quand même gérer une course rendue très éprouvante par les conditions météorologiques. Avec un podium très manceau puisque les trois équipes qui l'occupent sont basées au Mans.

 

Le circuit Bugatti au Mans, c'est au confluent des influences de la Manche et de l'Atlantique, alors forcément, en ces jours d'avril, pas évident de trouver deux jours secs. La petite ondée qui s'est abattue sur la piste mancelle quelques minutes après le départ aura bien dégagé la piste des Suzuki officielles. Costes avait quand même failli se laisser piéger mais intelligemment, le jeune vétéran de l'escadrille Méliand, trois fois victorieux au Mans, sut rendre la main. Devant, l'Espagnol Julian Mazuecos semblait se moquer des gouttes. L'année dernière il avait réalisé un festival qui avait impressionné tous les observateurs. Cette fois, ce fut un fiasco. Au troisième tour, en abordant la chicane, lorsqu'il toucha au frein, « j'ai cherché une trajectoire sèche, je ne l'ai pas trouvée et la moto est partie » confiait, penaud, le jeune Ibère qui a appris alors beaucoup sur la rigueur de l'endurance. Avec une seule moto au départ, Kawasaki n'avait pas l'équipement capable d'inquiéter l'ogre Suzuki.

Yamaha également aborde l'endurance avec une seule unité, la machine du GMT 94. Ce fut un embrayage qui causa sa perte alors que Checa-Gimbert-Plater menaient le bal. Comme les deux Honda de National Moto avaient rendu la main sans combattre, une sorte d'insulte à l'endurance, après moins d'une heure de course, les choses étaient entendues, la course ne pouvait échapper au SERT.

Pourtant, en pleine nuit, un curieux accident faillit causer la perte d'un des deux équipages puisque Julien Da Costa, alors en tête, heurtait Gullaume Marcolini qui avait été gêné par un... lapin ! Reparti 8e puis de nouveau retardée par une chute , la N°1 devait alors cravacher pour se dépêtrer de l'emprise de trois motos privées très efficaces. Ce fut une autre machine mancelle qui décrocha la timbale en s'octroyant une magnifique troisième place. La Yamaha du team Acropolis très « couvée »par le GMT 94 a toujours été efficace et les trois pilotes, les Français Dos Santos et le Belge Fastre ont fini par décourager le farouches opposants que furent les frères Tangre et Christophe Michel.

En stocksport, énorme démonstration des machines préparées au Lycée Sud du Mans puisque le Junior Team de Suzuki place ses deux Suzuki aux deux premières places de la catégorie.

Côté breton, l es concurents engagés ne purent rallier l'arrivée. La Rennaise de Loïc moto tout comme la Morbihanaise de Honda Lanester furent toutes deux victimes de trop nombreux incidents

.

Le classement

  1. SERT .Suzuki (Costes-Dietrich-Veneman) 770 tours

  2. SERT .Suzuki (Philippe-Lagrive-Da Costa) à 11 tours

  3. Acropolis. Yamaha (Fastre-Leblanc-Dos Santos) à 14 tours

  4. Infini/Yohann Moto. Suzuki (C. et J.Tangre) à 15 tours

  5. Junior Team. Suzuki (E. Jonchière, K. Foray, L. De Carolis) à 17 tours (1er en stocksport)

  6. RMT 21 Team. Honda (Seidel-Sutter-Miksovsky) à 19 tours

  7. Bolliger Team.. Kawasaki (Morillon-Muff-Seiger) à 21 tours

  8. Qatar Endurance RT. Suzuki (Delhalle-Al Naïmi-Al Mannai) à 22 tours

  9. RT Racing/Motovirus. Suzuki (Devoyon(Jond-Chevre) à 22 tours

  10. . AM Moto Racing. Suzuki (Hernandez-Guersilllon-Auger) à 23 tours

  11. etc...

18/04/2008

24 Heures du Mans moto : Suzuki à la relance

Trois marques pour une victoire, c'est le programme habituel des 24 Heures Moto au Mans. Suzuki s'est montré le plus rapide lors des deux séances d'essais devant la Yamaha du team Guyot et  la Kawasaki officielle. La seconde Suzuki officielle quatrième est quatrième tandis que la révélation de la séance de jeudi, la magnifique MV Agusta de Piot-Scarnato-Monge pointe à la huitième place du classement des qualifications.  Belle septème lace de la moto Stocksport du Junio Team Suzuki puisque la moto managé par Damien Saulnier, le prof du Lycée Le Mans Sud réalise le septième chrono des séances.

 1. Vincent Philippe/Mathieu Lagrive/Julien Da Costa (FRA/Suzuki N.1) en 1'38"482
2. Sébastien Gimbert/David Checa/Steve Plater (FRA-ESP-ANG/Yamaha N.94) à 00'320
3. Gwen Giabbani/Julian Mazuecos/Fred Moreira (FRA-ESP-FRA/Kawasaki N.11) à 00'726
4. William Costes/Guillaume Dietrich/Barry Veneman (FRA-FRA-HOL/Suzuki N.2) à 00'729
5. Igor Jerman/Steve Martin/Olivier Four) (SLO-AUS-FRA/ Yamaha N.7) à 01'807
6. David Morillon/Patrick Muff/Horst Saiger (FRA-SUI-AUT/Kawasaki N.8) à 02'216
7. Emeric Jonchière/Kenny Foray/Lucas De Carolis (FRA/ Suzuki N.72) à 02'359
8. Patrick Piot/Sébastien Scarnato/Josep Monge (FRA-FRA-ESP/MV Agusta N.31) à 02'560
9. Sullivan Hernandez/Pierre Guersillon/Fabrice Auger (FRA/Suzuki N.110) à 02'674
10. Grégory Fastre/Grégory Leblanc/Anthony Dos Santos (BEL-FRA-FRA/Yamaha N.99) à 03'151

16/04/2008

L'affiche des 24 Heures du Mans 2008

b8542469af099284979c43833af78020.jpg

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu