Avertir le modérateur

01/10/2009

Quatre mille au Pique Nique, Alain Prost aussi Dacia

Dacia_ciel.jpg

 

Les dirigeants de Dacia pouvaient être fier dimanche dernier. Inspirés par les propriétaires hollandais de Logan, ils avaient organisé un pique nique très campagnard sur les rives du lac de Mansigné une petite commune sarthoise sympathique et dynamique. Les propriétaires français ont répondu massivement puisqu'il a même fallu ouvrir un second parking.

Plus de deux mille voitures, cinq mille pique-niqueurs ont profité du climat généreux de la Sarthe en cette fin septembre. Laurent Payrat, le directeur de la région Ouest de Renault pouvait être heureux, l'ancienne marque roumaine désormais associée au losange se porte bien. « Certains sont venus de très loin confiait-il, il y a même une famille qui est venu de ... Roumanie. »

Le pari du Président Louis Schweitzer est donc gagné. Dacia se taille désormais une part honorable du marché. « En France désormais, se réjouit directeur commercial de la marque, on fait désormais plus de 4% soit mieux que bon nombre de grands constructeurs mondiaux » La Logan était initialement pensée pour les pays émergents. La crise et le changement des habitudes de consommation a propulsé la marque low cost sur le devant de la scène. Que les hommes de Dacia s'en réjouissent, rien de plus normal, il y a cependant une réserve énorme à faire : tout cela n'est pas bon signe pour le commerce auto en général.

Les hommes de marketing tentent bien d'amortir le phénomène en soulignant que les propriétaires des Dacia sont « des nouveaux consommateurs malins », toujours est-il qu'ils auront bien du mal à faire croire que ce n'est pas le prix et uniquement le prix qui fait décider de l'achat d'une telle voiture.

Sans doute pour tenter de donner un peu d'image aux nouvelles productions de la marque, une 4X4 Dacia participera au prochain Trophée Andros. Elle sera pilotée par Alain Prost. Le plus populaire des pilotes français. Une Dacia, Alain Prost, des stations de sports d'hiver, ce sera quand même un peu me mélange des genres.

06/03/2009

Salon de Genève : Un choc de civilisation

Wiesmann Roadster MF4 Seitenansicht.jpg 

Premier véritable salon de la crise, Genève n'a pourtant pas semblé répercuter totalement la nécessité d'une tendance forte à la diminution des prix des modèles commercialisés. On reste sans doute très branché écolo sans véritable prendre la mesure du cataclysme économique qui s'abat sur le secteur. La faute sans doute à une tradition suisse d'une économie triomphante qui, elle aussi connaît quelques ratés depuis trois mois.

Pourtant, quelques marques ''low cost'' y prennent de plus en plus d'espace. Signe des temps.

 

Idéalement placé entre Allemagne, Italie et France, le salon de Genève, c'est le rendez-vous obligé de l'automobile européenne. Les premières journées, théoriquement consacrées à la presse pourtant voient défiler tout ce que l'auto compte comme patrons de marketing, commerce, cadres supérieurs du grand marché européen. Costumes sombres et chaussures à la mode italienne, tout ce petit aéropage vient constater l'état de la concurrence, dans une happening pas toujours très lucide. Depuis pas mal d'années, les Allemands triomphants y tenaient le haut du pavé. Les grosses berlines d'outre Rhin se vendent très bien au pays des coffres-forts et en 2009, la tradition n'est pas vraiment rompue puisque Mercedes, Audi et BMW présentent leurs production sur de solides espaces qui en disent long de leurs ambitions commerciales. Audi y présente son Q5, un SUV bien moins outrecuidant que le Q7. Mercedes décline sa nouvelle Classe E tandis que BMW présente le nouveau Z4 en avant première mondiale. Pas de tension, pas encore d'état d'âme, ces marques-là ne vivent pas encore dans le même monde que les autres constructeurs.

La crise n'est surtout pas la même pour tout le monde. En témoigne la présence un peu provocatrice d'un Hummer aux biocarburants. Les préparateurs allemands sont eux aussi très en vue, Abt, Irmsher, Ruf , Alpina, et d'autres présentent des modèles magnifiques mais tellement hors propos désormais que l'on se surprend à de réflexions pas toujours très sympathiques et sans doute bien trop correctes politiquement pour ces idoles que l'on adulait hier. Il reste quand même quelques magnifiques unités comme ces Wiesmann absolument enivrantes qui ne sont pas sans faire référence aux grands stylistes d'antan. La voiture peut et doit rester objet de création. Même lorsque les temps sont durs.

 

Et au milieu trône la Nano de Tata

 

Tata Nano.JPGUn salon c'est aussi un milieu de contraste. Les stands Bentley, Aston Martin, Lamborghini, Ferrari Maserati sont pris d'assaut par des messieurs et des dames fort bien habillés tandis qu'en plein milieu du salon trône la désormais Nano des Indiens de Tata. Pour l'instant, la commercialisation est reportée à une date ultérieure mais le constructeur du nouveau tigre de l'Asie semble absolument convaincu de détenir l'avenir du monde automobile. 2500 $, 600cm3, moteur essence, quatre places, climatisation en série... le rêve automobile pour certains. Sauf que pour l'instant, du côté des tests européens, de sécurité, le petit oeuf indien ne passe pas. Il ne suffit pas en effet de lettre sur la route un engin à la portée de toutes les bourses encore faut-il qu'il corresponde aux critères de sécurité en vigueur. Pas possible pour l'instant d'essayer la Nano. On frémit un peu quand même en s'installant à son volant. Pour faire bref, c'est comme une 4L mais en beaucoup plus petit. On imagine très mal une coexistence entre cette mini voiture et les gabarits habituels de la circulation.

 

 

Pour l'instant, les seuls capables de correspondre semblent être Dacia. Ses modèles low cost nés d'une volonté de satisfaire les besoins des pays émergents en s'appuyant sur une solide base d'organes font fureur. Le président Louis Schweitzer avait vu juste mais un peu court. Désormais, les ventes des Logan et des Sandero dépassent les prévisions les plus optimistes. Surtout en Europe ! Mais doucement et sûrement, chaque constructeur, dans son coin se prépare à mettre sur le marché des véhicules désormais abordables Peugeot, sans vouloir le dire trop haut, adapte une 206, Suzuki attend mont et merveilles de sa nouvelle Alto « à moins de 8000 € » confirme Jean-Luc de la Ruffie,le directeur commercial France de la marque nippone, Honda a fait de l'Insigth un cheval de bataille qui alliera, hybridation et prix de vente abordable. À reculons, en rechignant, en fronçant du sourcil, les constructeurs devront de toute façon, quoiqu'il arrive réadapter leur gamme à l'état du marché : vers le bas, forcément vers le bas.

 

16/04/2008

Les Porsche, le pasteur et la clémence divine

Lu dans Courier international

Jack Higgs, 93 ans, ne s'explique toujours pas comment il a embouti deux Porsche avec sa Ford Fiesta. Mais l'ancien pasteur pentecôtiste en est convaincu : s'il s'en est sorti sans une égratignure, c'est "grâce au pouvoir de la prière et parce que Dieu veille sur lui".

Le nonagénaire britannique a perdu le contrôle de son véhicule et percuté les deux Porsche stationnées devant un concessionnaire automobile, à Penarth, près de Cardiff. Il s'est retrouvé les roues en l'air et la tête en bas – indemne. "Il y avait des éclats de verre et de métal partout, mais Jack est un gentleman et il a demandé une balayette pour aider à nettoyer", a raconté à la BBC Daves Coombs, patron du garage. Coût de l'accident ? Environ 60 000 livres (74 600 euros). La Ford Fiesta de l'ex-prélat, une antiquité, en valait tout juste 600.

Publié dans Infos | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Porsche |  Facebook | |

11/04/2008

Georges Houel (1917-2008)

Georges Houel nous a quitté. Il avait quatre-vingt quinze et chacun de ses amis pensait bien qu'il ferait un centenaire. Georges est donc parti un peu avant mais il laissera à tous ses amis un souvenir ému d'un véritable grand bonhomme du sport automobile. Il débuta par la moto en compagnie de son ami Jean Behra et participa à de nombreux grands prix. Passé à l'auto, il participera à tout ce qui se fait ou presque en compétition automobile.

Il était aussi une  figure parisenne et son restaurant Le Volant était un rendez-vous obligé pour tous les acteurs et les passionnés des sports mécaniques. 4a9684866d534c22637c3bc7b771d173.jpg

01/04/2008

Mosley ne nie pas et présente ses excuses à la FIA

fc744a6ea8c6c53122201f92535ee1e2.jpgOn en fera pas des tonnes contrairement aux tabloïds anglais. Pas le genre de la maison. Mais quand même, ce petit sacripan de Max devrait se méfier lorsqu'il fait mumuse avec des filles de mauvaises vies. Il a sans doute été très marqué dans sa petite enfance par les uniformes de papa. Là réside sans doute la raison de ces jeux de rôles assez bizarres difficilement compréhensibles pour le commun des mortels. Mais Max, évidemment, n'est pas le commun des mortels...

Dans un courier adressé à aux membres de la FIA, il ne nie rien, s'insurge surtout contre cet irruption dans sa vie privée et présente ses excuses pour le désagrément causé.

N'empêche que désormais, lorsqu'il prenda la parole au conseil mondial, question autorité... Et dire qu'il avait tant d'admiration pour les Allemands, il se murmure en effet en coulisse que se serait de l'autre côté du Rhin qu'aurait été organisé ce piège fatal.

 

 

Publié dans Infos | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Mosley, scandale, FIA |  Facebook | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu