Avertir le modérateur

05/09/2008

Audi se trompe

1874569118.jpg 

Audi fait bien les choses. Les dossiers de presse de la marque d'Ingolstadt sont remarquablement faits. Jürgen Pippig et son service font un sacré boulot. Rien ou pas grand chose ne manque lorsqu'il s'agit d'aller chercher le détail qui fera d'un modeste papier un article sobrement et précisément documenté.

 

Pourtant, cette machine si bien réglée a tendance à nous prendre pour des naïfs. En nous faisant passer la difficile saison des R10 en ALMS pour un grand succès. On nous annonce un titre de l'autre côté de l'Atlantique. Il s'agit de celui des LMP1 ! Catégorie dans laquelle Audi se trouve confrontée à quelques Lola diversement motorisées et annonçant un paquet de saisons au compteur.

Les LMP2 elles, qu'elles soient Acura ou Porsche, en font voir de toutes les couleurs aux pilotes d'Ingolstadt qui souvent perdent les pédales.

On est loin en tout cas de la brillante prestation décrite dans les communiqués de presse.

 

Informer c'est bien, nous prendre pour des billes l'est un peu moins. 

20/04/2008

24 Heures moto 2008 : Suzuki seul trop tôt

 

Il n'aura pas fallu longtemps pour que les deux Suzuki officielles se retrouvent seules aux commandes. Ensuite, Dominique Méliand et ses hommes ont dû quand même gérer une course rendue très éprouvante par les conditions météorologiques. Avec un podium très manceau puisque les trois équipes qui l'occupent sont basées au Mans.

 

Le circuit Bugatti au Mans, c'est au confluent des influences de la Manche et de l'Atlantique, alors forcément, en ces jours d'avril, pas évident de trouver deux jours secs. La petite ondée qui s'est abattue sur la piste mancelle quelques minutes après le départ aura bien dégagé la piste des Suzuki officielles. Costes avait quand même failli se laisser piéger mais intelligemment, le jeune vétéran de l'escadrille Méliand, trois fois victorieux au Mans, sut rendre la main. Devant, l'Espagnol Julian Mazuecos semblait se moquer des gouttes. L'année dernière il avait réalisé un festival qui avait impressionné tous les observateurs. Cette fois, ce fut un fiasco. Au troisième tour, en abordant la chicane, lorsqu'il toucha au frein, « j'ai cherché une trajectoire sèche, je ne l'ai pas trouvée et la moto est partie » confiait, penaud, le jeune Ibère qui a appris alors beaucoup sur la rigueur de l'endurance. Avec une seule moto au départ, Kawasaki n'avait pas l'équipement capable d'inquiéter l'ogre Suzuki.

Yamaha également aborde l'endurance avec une seule unité, la machine du GMT 94. Ce fut un embrayage qui causa sa perte alors que Checa-Gimbert-Plater menaient le bal. Comme les deux Honda de National Moto avaient rendu la main sans combattre, une sorte d'insulte à l'endurance, après moins d'une heure de course, les choses étaient entendues, la course ne pouvait échapper au SERT.

Pourtant, en pleine nuit, un curieux accident faillit causer la perte d'un des deux équipages puisque Julien Da Costa, alors en tête, heurtait Gullaume Marcolini qui avait été gêné par un... lapin ! Reparti 8e puis de nouveau retardée par une chute , la N°1 devait alors cravacher pour se dépêtrer de l'emprise de trois motos privées très efficaces. Ce fut une autre machine mancelle qui décrocha la timbale en s'octroyant une magnifique troisième place. La Yamaha du team Acropolis très « couvée »par le GMT 94 a toujours été efficace et les trois pilotes, les Français Dos Santos et le Belge Fastre ont fini par décourager le farouches opposants que furent les frères Tangre et Christophe Michel.

En stocksport, énorme démonstration des machines préparées au Lycée Sud du Mans puisque le Junior Team de Suzuki place ses deux Suzuki aux deux premières places de la catégorie.

Côté breton, l es concurents engagés ne purent rallier l'arrivée. La Rennaise de Loïc moto tout comme la Morbihanaise de Honda Lanester furent toutes deux victimes de trop nombreux incidents

.

Le classement

  1. SERT .Suzuki (Costes-Dietrich-Veneman) 770 tours

  2. SERT .Suzuki (Philippe-Lagrive-Da Costa) à 11 tours

  3. Acropolis. Yamaha (Fastre-Leblanc-Dos Santos) à 14 tours

  4. Infini/Yohann Moto. Suzuki (C. et J.Tangre) à 15 tours

  5. Junior Team. Suzuki (E. Jonchière, K. Foray, L. De Carolis) à 17 tours (1er en stocksport)

  6. RMT 21 Team. Honda (Seidel-Sutter-Miksovsky) à 19 tours

  7. Bolliger Team.. Kawasaki (Morillon-Muff-Seiger) à 21 tours

  8. Qatar Endurance RT. Suzuki (Delhalle-Al Naïmi-Al Mannai) à 22 tours

  9. RT Racing/Motovirus. Suzuki (Devoyon(Jond-Chevre) à 22 tours

  10. . AM Moto Racing. Suzuki (Hernandez-Guersilllon-Auger) à 23 tours

  11. etc...

18/04/2008

24 Heures du Mans moto : Suzuki à la relance

Trois marques pour une victoire, c'est le programme habituel des 24 Heures Moto au Mans. Suzuki s'est montré le plus rapide lors des deux séances d'essais devant la Yamaha du team Guyot et  la Kawasaki officielle. La seconde Suzuki officielle quatrième est quatrième tandis que la révélation de la séance de jeudi, la magnifique MV Agusta de Piot-Scarnato-Monge pointe à la huitième place du classement des qualifications.  Belle septème lace de la moto Stocksport du Junio Team Suzuki puisque la moto managé par Damien Saulnier, le prof du Lycée Le Mans Sud réalise le septième chrono des séances.

 1. Vincent Philippe/Mathieu Lagrive/Julien Da Costa (FRA/Suzuki N.1) en 1'38"482
2. Sébastien Gimbert/David Checa/Steve Plater (FRA-ESP-ANG/Yamaha N.94) à 00'320
3. Gwen Giabbani/Julian Mazuecos/Fred Moreira (FRA-ESP-FRA/Kawasaki N.11) à 00'726
4. William Costes/Guillaume Dietrich/Barry Veneman (FRA-FRA-HOL/Suzuki N.2) à 00'729
5. Igor Jerman/Steve Martin/Olivier Four) (SLO-AUS-FRA/ Yamaha N.7) à 01'807
6. David Morillon/Patrick Muff/Horst Saiger (FRA-SUI-AUT/Kawasaki N.8) à 02'216
7. Emeric Jonchière/Kenny Foray/Lucas De Carolis (FRA/ Suzuki N.72) à 02'359
8. Patrick Piot/Sébastien Scarnato/Josep Monge (FRA-FRA-ESP/MV Agusta N.31) à 02'560
9. Sullivan Hernandez/Pierre Guersillon/Fabrice Auger (FRA/Suzuki N.110) à 02'674
10. Grégory Fastre/Grégory Leblanc/Anthony Dos Santos (BEL-FRA-FRA/Yamaha N.99) à 03'151

11/04/2008

Le Mans 2008 : une Ferrari en moins, une Pesca en plus

9ae2bea033e9e699fbcde4137e5b9df6.jpeg
Le Tafel Racing  a déclaré forfait. C'est donc la première suppléante qui remplacera la Ferrari américaine. Bonne nouvelle pour Henri Pescarolo qui voit ainsi une quatrième LMP1 issue de ses ateliers au départ de l'édition 2008. C'est celle que pilotera son associé Jacques Nicolet qui piaffait quand même un peu d'impatience d'être au départ. Le promotteur de "Family Village", le long de la ligne droite des Hunaudières pourra ainsi contempler son "oeuvre" à chaque passage dans la mythique ligne droite mancelle.

04/03/2008

Du nouveau derrière Peugeot et Audi

5c03333e28aba49eae18b7ee56caa80f.jpg
Audi et Peugeot seront intouchables. Le gros travail d'influence des patrons des deux marques a bien fonctionné. L'ACO et c'est normal ne pouvait se permettre de trop pénaliser deux entreprises de taille mondiale ayant fait le choix de venir s'affronter sur le tarmac manceau. Les utilisateurs d'essence le savent bien, inutile de rêver, il y aura deux catégories de LMP cette année encore en LMS et aux 24 Heures. En  "catégorie" essence, les nouveaux proto fermées annoncent la couleur : les "LMP ouverts" vont souffrir.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu