Avertir le modérateur

24/04/2010

Superleague Formula : Un mélange des genres qui séduit les pilotes français

SLF SILVERSTONE GARAGE 017.JPG

Associer un club de foot de haute renommée international à un pilote dans une série monotype, ce fut l’idée un peu folle qui jaillit, il y a quatre ans, dans l’esprit d’Alex Andreu  un Catalan très impliqué au niveau de la fédération espagnole de  football.  Après quelques années de réglage la Superleague Formula passe cette saison à la vitesse supérieure. Grâce sans doute à l’arrivée de pilotes français talentueux.

 

La Formule a deux ans et fait peu à peu son chemin dans le paysage automobile sportif. Prenez une vingtaine d’anciennes monoplace de Champcar, championnat américain aujourd’hui disparu corps et biens , motorisées par un V12 de 750cv,. Affublez les de décos aux couleurs de clubs de foot prestigieux. Allez chercher une escouade de pilotes revenant de différentes formules allant de la F1 au GP2  et aux innombrables séries souvent assez confidentielles. Mélangez habilement en une formule de courses spectaculaire et vous aurez ,  grosso modo, la recette de cette étonnante Superleague Formula qui semble prendre cette année sa vitesse de croisière. L’an dernier, après  sa rude éviction de chez Torro Rosso, Sébastien Bourdais avait renoué avec la victoire en se réfugiant dans cette drôle de mixture automobile. Cette année,  il a fait des émules en France puisque Franck Montagny, son équipier chez Peugeot  , ex pilote  de réserve Renault et ex pilote Aguri en F1 est venu lui aussi se refaire une santé avant d’aller au volant de la 908 Peugeot tenter de décrocher, lui aussi, la timbale aux 24 Heures du Mans.  On peut regretter qu’aujourd’hui ces deux grands bonhommes du sport auto français en soient réduit à faire des piges dans des formules dont la notoriété n’a rien de comparable à l’outrecuidante F1. Bourdais roule sous la bannière de l’Olympique Lyonnais, Montagny lui défend les couleurs des Girondins de Bordeaux, une affiche authentiquement « Champion League » puisque c’est l’un des quarts de finale de l’édition 2010 de la grande compétition européenne.

 Même si les grosses monoplaces US n’ont pas grand-chose à voir avec les sophistiquées McLaren, Ferrari  ou Red Bull, il y a de quoi se faire franchement plaisir. Surtout sous la pluie qui tout au long du premier  week end  rythma les sorties des «’’Lliverpool’’ , ‘’Galatasaray’’,’’ Milan AC’’ et autres’’ FC Porto’’.  En ces temps de disette, tout volant est bon à prendre. Le sport automobile français est sinistré. Il ne s’agit donc plus pour les meilleurs de nos pilotes de faire la fine bouche. Alex Andreu, le patron et prometteur de la Super League ne manque pas de souligner l’opportunité qu’offre sa série. Dans un français parfait, le Catalan ne cache pas son intérêt à voir débarquer l’escadrille tricolore. «C’est vrai, on a commencé sans la France mais depuis l’année dernière avec l’arrivée de l’Olympique Lyonnais avec Nelson Panciatici et celle de Bourdais en fin de saison, peu à peu la série intéresse les clubs de foot français. Lyon et Bordeaux, c’est ce qui se fait de mieux en ce moment. » Et Alex de pousser un peu plus loin la démonstration « Ce qui est aussi très intéressant c’est que deux des meilleurs pilotes français, Bourdais et Montagny, soient au volant de voitures représentant les deux meilleurs clubs de France. » Il est notable en effet de constater que les perspectives de piloter des grosses monoplaces vitaminées sont de plus en plus rare pour nos compatriote. A moins de s’exiler aux USA.  Alors pour accompagner Bourdais et Montagny, quelques très bons sont aussi du show. Comme Tristan Gommendy qui, au volant de la voiture aux couleurs du club stamboulite de Galatasaray, nourrit de grande ambitions. Le pilote tourangeau a de solides arguments à faire valoir.  « Lutter contre Bourdais et Montagny, et peut-être pouvoir les battre est un challenge qui me plaît énormément. »

 

À Silverstone, pour les premières courses, les ‘’frenchies’’ ont dut laisser la victoire à Tottenham mais c’est juré, les trois Français seront au rendez-vous d’Assen aux Pays-Bas les 15 et 16 mai prochain avec de grandes ambitions.

 

A suivre sur www.superleagueformula.com/

 

 

 

 

22/03/2008

Bourdais espère un temps de chien

"J'étais quinzième avant ma deuxième tentative et la voiture réagissait bien et je pouvais jouer le coup pour être en Q2 mais j'ai eu un problème de frein au second virage, j'ai pompé la pédale de frein mais au virage 4, elle est allée encore au fond et je n'ai rien pu faire." Sébastien Bourdais ne pourra sûrement pas garder un très bon souvenir des premiers moments de ce Grand Prix de Malaisie, le second de sa carrière. "Je n'avais pas pu rouler beaucoup à cause de ma casse moteur. Les étoiles ne semblent pas vraiment en notre faveur. Avec un peu de chance ça ira mieux demain peut-être que le temps va devenir déplorable". Partant encore une fois en fond de grille, Sébstien devra gérer au mieux le premier tour. Les "jeunes" pilotes ne sont pas encore habitués à une course sans ''traction control'' dans de rudes conditions climatiques. Peut-être encore une fois l'occasion pour le Manceau de tirer son épingle du jeu en faisant valoir sa science de la course. Mais décidément, que les séances d'essais qualifictaifs sont difficiles ! Sébastien l'avait d'ailleurs prévu.

ba26b81a750c96a510a30d1d6b83ccbc.jpg

Les Ferrari en première ligne

da61081f27c74bddf81659201773130a.jpgLongtemps la pluie a menacé la séance d'essais qualificatifs du Grand Prix de Malaisie à Sepang. Il se disait même avant le départ de Q1 que l'averse allait venir "dans sept minutes". Il n'en fut rien et il faudra attendre pour voir les F1 2008 sous la pluie. Bourdais avait cassé son moteur en essais libres et il avait très peu roulé. Il dût s'employer ferme mais un problème de frein l'amena à la faute. Le Manceau ne put passer Q1. La performance est venue de Trulli qui place sa Toyota devant les Ferrari et les McLaren. Alonso passait de justesse tandis que Piquet faisait bien mieux qu'à Melbourne en parvenant en Q2.

Les deux Ferrari dominaient Q2 tandis que Kovalaïnen prenait l'avantge sur Hamilton, bien moins à l'aise sur ce tracé qu'à Albert Park la semaine dernière. Alonso passait là encore de justesse. Pas vraiment sur la valeur de sa monoplace.

 En Q3, Massa et Raïkkonen prenaient la première ligne devant Kovalaïnen, encore une fois devant Hamilton. Belle perormance de Trulli tandis que Kubica complétait la troisième ligne. Alonso partira en cinquième ligne aux côtés de Glock. 

 Les essais qualificatifs

 

1. Massa Ferrari 1:35.347 1:34.412 1:35.748

 2.  Raikkonen     Ferrari             1:35.645 1:34.188 1:36.230   
 3.  Kovalainen    McLaren-Mercedes    1:35.227 1:34.759 1:36.613   
 4.  Hamilton      McLaren-Mercedes    1:35.392 1:34.627 1:36.709    
 5.  Trulli        Toyota              1:35.205 1:34.825 1:36.711    
 6.  Kubica        BMW Sauber          1:35.794 1:34.811 1:36.727    
 7.  Heidfeld      BMW Sauber          1:35.729 1:34.648 1:36.753    
 8.  Webber        Red Bull-Renault    1:35.440 1:34.967 1:37.009    
 9.  Alonso        Renault             1:35.983 1:35.140 1:38.450   
 10.  Glock         Toyota              1:35.891 1:35.000 1:39.656   
 11.  Button        Honda               1:35.847 1:35.208            
 12.  Coulthard     Red Bull-Renault    1:36.058 1:35.408            
 13.  Piquet        Renault             1:36.074 1:35.562            
 14.  Barrichello   Honda               1:36.198 1:35.622            
 15.  Vettel        Toro Rosso-Ferrari  1:36.111 1:35.648            
 16.  Rosberg       Williams-Toyota     1:35.843 1:35.670           
 17.  Fisichella    Force India-Ferrari 1:36.240                     
 18.  Nakajima      Williams-Toyota     1:36.388                      
 19.  Bourdais      Toro Rosso-Ferrari  1:36.677                     
 20.  Sato          Super Aguri-Honda   1:37.087                     
 21.  Sutil         Force India-Ferrari 1:37.101                     
 22.  Davidson      Super Aguri-Honda   1:37.481                     

 

21/03/2008

Les deux séances d'essais libres du GP de Malaisie

 

Hamilton domine, Vettel impressionne, Piquet se rattrape, et Bourdais est dans les soucis. C'est reparti pour une nouveau Grand Prix prometteur en Malaisie cette fois.

 

Grosse sortie de Coulthard lors de cette première séance d'essais libre à Sepang. Les commissaires de la FIA ont même convoqué les responsables techniques de Red Bul. C'est une suspension avant qui a cédé. On se souvient que celle-ci avait été endommagée lors de la sortie de l'Ecossais à Melbourne. Il n'a pas participé à la seconde séance.

Mauvais temps pour Red Bull et Toro Rosso puisque les ennuis se sont abattus sur les deux team cousins. Webber a été arrêté 20 minutes par un souci moteur. Vettel lui sortait dans les graviers mais réalisait un extraordinaire 5e temps lors de la seconde séance tandis que Sébastien Bourdais cassait son moteur dès le premier tour de la seconde session !

Rien de définitif encore mais il semble que Sepang puisse être une belle séance de rattrapage pour Button, 4e lors de la 2e séance, Piquet, enfin au niveau d'Alonso et Fisichella qui rentre dans le Top 10.

Massa et Raïkkonen n'ont rien pu faire contre Hamilton. Pour l'instant.

 

Lire la suite

19/03/2008

TORO ROSSO A VENDRE !

dc6a1b11f85ac71a1932deb07596f201.jpgLa Formule 1 est un monde impitoyable. Fort de la prestation de Sébastien Bourdais dimanche dernier à Melbourne,  Dietrich Mateschitz, le très opportuniste patron de Red Bull, a fait savoir que Toro Rosso, sa seconde écurie était livrable, clef en main au plus offrant. C'est en tout cas le sens de la déclaration qu'il a faite au site suisse germanophone Motosport Aktuell dans lequel il annonçait son intention de  mettre en vente le team à la fin de 2008. "Ce n'est pas un grans secret confiait le milliardaire autrichien, nous avons mis Toro Rosso sur le marché. Mais nous vendrons seulement si cela tombe dans des mains honnêtes". Belle déclaration éthique à souhait. La rumeur avait vite grossi samedi dernier en voyant arriver chez Toro Rosso le Russe Roustam Tarikoun vieux copain d'Eddie Irvine (très éthique évidemment). Il se dit aussi que Tony Teixeira, le patron de l'A1 GP serait aussi sur les rangs.

Sébastien Bourdais, en contrat jusqu'à la fin de l'année appréciera sans doute ce sympathique climat d'incertitude qui règne sur l'équipe. Un peu comme au foot, la valse des "proprios" ne fait que débuter en Formule 1.

Publié dans F1 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : F1, Bourdais, Toro Rosso |  Facebook | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu