Avertir le modérateur

08/02/2011

Mon cher Robert

c-lat-kubica-launch.jpg

Il y avait bien longtemps que je ne m'étais penché sur la Formule 1. Et que je ne m'étais épanché sur ce blog.

Mais c'est promis, j'y reviendrai bien plus souvent. Ne serait-ce que pour parler de mecs bien.

 Dans ce monde de brutes, tu sais que tu es, avec Sebastian Vettel, le seul pour qui j'ai de l'affection. C'est sans doute le privilège d'être un vieux journaliste qui m'autorise à porter quelque jugement sur ce qui fait homme. Pour avoir été un des premiers ''généralistes'' à avoir interviewé le jeune Allemand, je reste convaincu que ce môme est une drôle de météorite dans ce paysage si peu favorable à l'épanouissement de talent.

Montagny, Grosjean s'y sont ou s'y casseront les rêves. Sebastian et toi les ont totalement réalisés. Lui est champion du monde et toi tu es aujourd'hui sur un lit d'hôpital, le corps et l'âme brisés par ta passion.

Pourtant, je suis persuadé que nous te reverrons dans un baquet de F1. Pour connaître un peu la pâte dont sont faits les véritables champions, je sais que rien n'arrêtera ta motivation de retrouver le chemin du F1 Circus.

Je n'ai pas beaucoup aimé le retour de Flavio dans ton sillage. Décidément, celui-là ne doute de rien. Il est aussi convainquant qu'un Berlusconi jurant ses grands dieux à sa probité morale. Je me souviens quand même qu'il te refusa le volant de la Renault alors que tu avais survolé les World Series by Renault. Il fallut que BMW compte sur ton talent pour convaincre, enfin, les dirigeants du Losange. Il ya des choses comme ça difficiles à oublier. Je fais sans doute du mauvais esprit. Flavio est peut-être sincère. Lui non plus n'est plus tout jeune. Quelquefois, les déserts sont longs à traverser et peuvent changer les hommes.

Bon, passons sur ces''branle-panneau'' comme disait ma copine Martine et songeons à l'avenir. Un avenir qui forcément te rendra à ta passion. Oublions les fâcheux qui ne comprennent pas ce qu'une spéciale de rallye peut avoir d'arguments à faire valoir. J'ai bien aimé l'ami Lafitte qui te défend mordicus contre les censeurs et les donneurs de leçon.

Mon cher Robert, ne regrette rien, tu as fait ce qui te semblait juste. Ainsi est la vie, cette épreuve te rendra sûrment meilleur. Quoiqu'il advienne.

 

A bientôt et fais gaffe à toi

Amitiés

06/04/2008

Massa, Raikkonen, Kubica, tiercé gagnant à Barhein

5e354cee56e6ea253605ece0c529f294.jpg

Kubica, mal parti n'a rien pu faire contre des Ferrari très en forme au Moyen Orient. Felipe Massa n'a pas vraiment été inquiété puisque il ne perdit la tête que l'espace des ravitaillements. Impeccable de bout en bout, le petit Bréslien efface ainsi son début de saison difficile. Bourdais n'a pu faire mieux que 15e, la véritable place de la Toro Rosso.

Pendant ce temps-là, Max Mosley s'accroche à son poste comme une bernique sur un rocher.

 

Le classement

1.  Massa         Ferrari                1h31:06.970
2.  Raikkonen     Ferrari                 +     3.339
3.  Kubica        BMW Sauber             +     4.998
4.  Heidfeld      BMW Sauber              +     8.409
5.  Kovalainen    McLaren-Mercedes        +    26.789
6.  Trulli        Toyota                 +    41.314
7.  Webber        Red Bull-Renault       +    45.473
8.  Rosberg       Williams-Toyota        +    55.889
9.  Glock         Toyota                 +  1:09.500
10.  Alonso        Renault                +  1:17.181
11.  Barrichello   Honda                  +  1:17.862
12.  Fisichella    Force India-Ferrari     +     1 tour
13.  Hamilton      McLaren-Mercedes        +     1 tour
14.  Nakajima      Williams-Toyota       (B)  +     1 tour
15.  Bourdais      Toro Rosso-Ferrari    (B)  +     1 tour
16.  Davidson      Super Aguri-Honda     (B)  +     1 lap
17.  Sato          Super Aguri-Honda     (B)  +     1 lap
18.  Coulthard     Red Bull-Renault      (B)  +     1 lap
19.  Sutil         Force India-Ferrari   (B)  +    2 laps

 

 

Championnat Pilotes               Championnat constructeurs

1.  Raikkonen     19         1.  BMW Sauber             30
2.  Heidfeld      16           2.  Ferrari                29
3.  Hamilton      14          3.  McLaren-Mercedes       28
4.  Kovalainen    14         4.  Williams-Toyota        10
5.  Kubica        14           5.  Toyota                  8
6.  Massa         10          6.  Renault                 6
7.  Trulli         8              7.  Red Bull-Renault        4
8.  Rosberg        7          8.  Toro Rosso-Ferrari      2
9.  Alonso         6      
10.  Webber         4      
11.  Nakajima       3      
12.  Bourdais       2       
      

Robert Kubica, plus sympa, c'est pas possible

Vraiment, il nous a  fait plaisir le grand Robert. Avec sa tronche de sidérurgiste polonais, avec aussi son coeur et son talent. Une véritable bouffée d'oxygène dans le paysage assez vicié en ce moment de la Formula 1 circus. Robert aurait dû être normalement pilote Renault ! Après sa victoire en World Series, il a même eu le droit d'essayer la voiture. Il fut, rapide, efficace et sûr. Mais Flavio n'a pas voulu. Pas assez  "people" sans doute. Il faut dire que la vie de Kubica, c'est l'extrême opposée de celle des fils de... Le père de Robert, était ouvrier imprimeur. ll a ouvert une toute petite boîte lorsque la Pologne se rangea dans le giron libéral. Entre deux nuits de boulot, papa Kubica emmenait le fiston faire du karting là où il y avait un circuit. Pas en Pologne mais en Autriche, en République Tchèque ou en Allemagne. Et puis très tôt Robert partit vers l'eldorado de l'Ouest. L'Italie, l'Angleterre et puis le Pays Basque chez Epsilon qui lui offrit un volant pour une saison. "Ce gars je le voulais. Il y avait d'autres prétendants mais au final, j'ai eu gain de cause et le gouvernement basque lui octroya un budget" se souvient Michel Lecomte qui a su sentir le talent chez ce grand échalas un peu timide. Le Manceau avait, l'année d'avant remis en piste, un cetain Franck Montagny.  

Robet en pole, c'est le retour de la justice. BMW a su garder son drôle d'oiseau. Manquerait plus qu'il gagne. Ca viendra. Forcément.

076a31b225e0d81111c94002e3633300.jpg

 

Publié dans F1 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : GP, F1, Kubica |  Facebook | |

23/03/2008

Les @ de Moteursnews (GP de Malaisie)

 

McLaren

Hamilton

@

Kovalaïnen

@@

Ferrari

Raïkonen

@@@@

Massa

-

BMW

Kubica

@@@

Heidfeld

@

Renault

Alonso

@

Piquet

-

Williams

Rosberg

-

Nakajima

-

Red Bull

Coulthard

@

Weber

@

Toro Rosso

Vettel

-

Bourdais

-

Honda

Button

@

Barichello

-

Toyota

Trulli

@@

Glock

-

Force India

Fisichella

-

Sutil

-

Aguri

Sato

-

Davidson

 

Raïkkonen roi de Malaisie

ed9abad00a7c655149f676b9c7d2dcf2.jpg Kimi Raïkonnen a été impérial lors du Grand Prix de Malaisie. Il a dominé de la tête et des épaules un GP de Malaisie bien plus ennuyeux que celui d'Australie. Kubica a été très bon accrochant une seconde place méritée. Kovalaïenen complète le podium. Hamilton, auteur d'une surperbe remontée dans le premier tour a été victime d'un changement de roue bien trop lent suite à des problèmes de flasque de disque de frein. Trulli offre une belle quatrième place à Toyota. Alonso ne peut faire mieux que 8e, la place actuelle des Renault tandis que Bourdais sortait dans le premier tour

    1.  Raikkonen     Ferrari                 1h31:18.555    
   2.  Kubica        BMW Sauber            à    19.570    
   3.  Kovalainen    McLaren-Mercedes    à    38.450    
   4.  Trulli        Toyota                  à   45.832    
   5.  Hamilton      McLaren-Mercedes       à 46.548    
   6.  Heidfeld      BMW Sauber             à  49.833    
   7.  Webber        Red Bull-Renault        à 1:08.130    
   8.  Alonso        Renault                 à 1:10.041    
   9.  Coulthard     Red Bull-Renault      à 1:16.220   
   10.  Button        Honda                  à 1:26.214   
   11.  Piquet        Renault               à  1:32.202   
   12.  Fisichella    Force India-Ferrari   à un tour   
   13.  Barrichello   Honda              à un tour   
   14.  Rosberg       Williams-Toyota      à un tour   
   15.  Davidson      Super Aguri-Honda    à un tour   
   16.  Sato          Super Aguri-Honda    à deux tours   
   17.  Nakajima      Williams-Toyota     à deux tours    

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu